Navigation

Interventions en cas de violence du partenaire vues par les personnes concernées

 

Description du projet (projet de recherche terminé)

Du tabou à l’intervention : l’attitude publique face à la violence du partenaire a changé. Les personnes concernées reçoivent aujourd’hui un soutien de la part de centres de conseil, de la police, de la justice, des services de santé, etc. Ce que l’on ignore, c’est dans quelle mesure les nouvelles manières de procéder sont appropriées et efficaces. L’étude met en lumière le point de vue des personnes concernées.

Au cours des dix dernières années, la Suisse a, comme d’autres pays européens, intensifié ses interventions en cas de violence du partenaire. L’étude évalue la situation de femmes qui subissent ou ont subi de la violence : comment évaluent-elles l’aide et le conseil qui leur ont été apportés ? Quelles formes de soutien ont-elles été utiles ? Quelles conditions cadres se sont-elles révélées restrictives ou négatives ?

Objectif

L’objectif du projet est d'examiner le réseau actuel d’intervention et de soutien sur la base des expériences des utilisatrices. Cette approche élargit le discours de politique sociale en lui ajoutant la perspective des personnes concernées. Les informations sont récoltées par des entretiens narratifs, les contacts sont établis par le biais des institutions du réseau d’intervention et de conseil. On trouve parmi ces institutions la police, les services d’aide aux victimes, mais aussi des institutions spécialisées comme des foyers pour femmes ou des centres de conseil aux femmes. Le projet étudie en outre la manière de travailler de ces institutions. L’étude prend en compte des institutions provenant de quatre cantons.

Titre original

Betroffenensicht zu Recht und Interventionen bei Partnergewalt – auf dem Weg zur Gleichstellung der Geschlechter?

Direction du projet

  • Dr. Daniela Gloor, Social Insight, Forschung Evaluation Beratung, Schinznach-Dorf