Navigation

Tâches de "care" dans les ménages: redistribuer ou externaliser ?

 

Le projet investigue les arrangements avec des fournisseuses de prestations rémunérées pour les tâches de "care" (tâches de prise en charge des enfants, de soins et d’assistance) dans le domaine privé ainsi que leurs conditions-cadres politico-institutionnelles. L’objectif est d’en apprécier les conséquences sur l’égalité.

Description du projet (projet de recherche terminé)

En dépit de nombreuses mesures en faveur de l’égalité, le travail domestique non rémunéré et les tâches de « care » sont réparties en Suisse de manière inégale entre les sexes : les femmes continuent à en assumer une part plus large que les hommes. A cela s’ajoute le fait que la majorité des femmes travaillent à temps partiel et qu’elles doivent assumer ces tâches en sus de leur activité professionnelle. Les hommes, au contraire, continuent à travailler majoritairement à temps plein. Malgré la double charge des femmes, il reste un déficit au niveau des tâches de "care", qui nécessite une (nouvelle) organisation de ces tâches

Objectif

Des études provenant d’autres pays montrent que les tâches de « care » sont plus qu’auparavant externalisées à des fournisseuses de prestations engagées au sein des ménages, le plus souvent des migrantes. Cela est particulièrement le cas lorsque les offres d’accueil extra-familial de l’Etat ne sont que ponctuellement disponibles ou trop chères. Des estimations permettent de supposer que cette tendance existe également en Suisse, mais on ne dispose que de peu de connaissances élaborées de manière systématique sur ce sujet. Les répercussions sur les processus d’égalité demeurent, à leur tour, toujours inconnues. Le but de ce projet est:

  1. d’obtenir des connaissances systématiques sur les différents types d’arrangements privés concernant les tâches de "care" avec des fournisseuses de prestations étrangères;
  2. d’identifier les conditions-cadres politiques pertinentes qui influent sur ces arrangements payés de manière privée;
  3. de sonder les répercussions sur l’égalité des conditions-cadres politiques et des arrangements privés pour les tâches d’assistance.

Le traitement méthodologique comprend :

  1. 30 entretiens narratifs avec des employeurs et employeuses et des travailleuses dans des ménages privés,
  2. une analyse du champ politique et des discussions de groupe avec des expertes et des experts,
  3. une analyse de la relation entre les conditions-cadres politiques et les arrangements concernant les tâches de "care".

Titre original

"Private Care"-Arrangements in der Schweiz – eine Herausforderung für die Gleichstellung

Direction du projet

  • Prof. Annegret Wigger, Institut für Soziale Arbeit (IFSA), Fachhochschule St. Gallen, Rorschach
  • Dr. Nadia Baghdadi, IFSA, Fachhochschule St. Gallen, Rorschach

 

 

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

Annegret Wigger Institut für Soziale Arbeit (IFSA)
Fachhochschule St. Gallen
Industriestrasse 35, Postfach 9401 Rorschach +41 71 844 48 82 annegret.wigger@fhsg.ch

De ce projet